Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 16:52

« Jamait, avec un “t, comme “toujours” » ; Yves, chanteur populaire qui lit Nietzsche et même pire. Depuis bientôt vingt ans, il sillonne les routes avec sa voix chaleureuse d’écorché libre, sa guitare et sa casquette. Le 16 octobre 2015, il a sorti son sixième album studio, Je me souviens… un cru qui montre combien il en « veut encore ». Sa tournée passera le 2 avril par Paris, à La Cigale.
 


 

Il en a fait du chemin le Dijonnais, le « moutard de Dijon », comme dit son pote/collègue Gérard Morel. Depuis l’Adam de sagesse, premier groupe éphémère de ses vingt ans, son boulot de cuisinier, ses dérives avec l’alcool, ses vrais débuts en 1998 et l’album autoproduit au titre éloquent, De verre en vers - avec Et je bois et le poignant Dimanche (Caresse moi), il s’est grand ouvert l’esprit et a « égoïstement » chopé le goût du partage…
 


Yves Jamait à DP – Influences
(12/11/2015 - 3'07)

 

À l’été 2004, il emballe avec ses quatres musiciens la place Saint-Jean d’Acre des Francofolies de La Rochelle, en prélude à une grande soirée dédiée à Jean-Louis Foulquier. Deux mois plus tard, son producteur de disques fait faillite et le studio refuse de laisser sortir l’album qu’il vient d’enregistrer. Il envisage alors de tout arrêter lorsque Patrick Sébastien lui téléphone : « J’ai appris que t’étais dans la merde. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? J’adore tes chansons. » L’année précédente, Foulquier avait donné à l’animateur télé une pile de disques et il avait craqué pour Jamait. En 2006, paraissait ainsi Le Coquelicot sur le label Faisage Music. Aujourd'hui, sur son nouvel album, Yves a dédié une chanson discrète à son ami Jean-Louis, disparu en décembre 2013 : J’ai appris…

 


 

En 2008, Yves Jamait grave Je passais par hasard, album qui s’ouvre sur Des mains de femmes (« Normal. J’ai été élevé par des femmes ! ») et qui va être disque d’or comme le précédent, même s’il se vend un peu moins (60 000 exemplaires au lieu de 90 000). Mélodies efficaces à la clé, il y cultive naturellement la simplicité, sans céder le moindre pouce au simplisme, au populisme, en amoureux de toutes sortes de chansons, music-hall en tête.
 


Yves Jamait à DP – Ouverture
(12/11/2015 - 1'24)

 

S’il estime que la lecture l’a aidé à peaufiner son écriture, Yves Jamait concède un « complexe de l’autodidacte » qui l’incite à choisir deux bouquins classiques sur trois qu’il lit. Pas mal pour un type qui, en plus de son propre répertoire,  a chanté Leprest, Guidoni, Tachan (Moustaki, peut-être bientôt ?) et a dû mémoriser jusqu’à 65 chansons en même temps. En 2011, l’opus Saison 4 est produit par Par Hasard Productions (société qu’il a créée avec Didier Grebot, son manager et directeur artistique) et il comporte un duo avec Zaz sur La Radio qui chante. Après Amor fati (« Je lisais beaucoup Nietzsche à ce moment-là. » dit-il à propos du choix de cette locution latine qui signifie « amour du destin, du devenir »), il poursuit désormais sa route avec Je me souviens…, clin d’œil à Georges Pérec, mais pas que…
 



Yves Jamait à DP – Accordéon
(12/11/2015 - 2'10)

 

Rien à jeter parmi les 13 titres de ce nouvel album aux arrangements diversifiés, qui s’ouvre sur Le Temps emporte tout, mais on notera un très symbolique J’en veux encore, l’émouvant Les Poings de mon frère et Le Bleu (celui des travailleurs), signé Gil Chovet / Romain Didier et emprunté à un spectacle auquel Yves a participé. Sachant que le Jamait se savoure d’abord en scène, en l’occurrence avec ses trois musiciens (Samuel Garcia, claviers, accordéon, bandonéon et direction musicale ; Jérôme Broyer, claviers ; Mario Cimenti, percussions saxophones) et – soyez attentif – dans les Bars à Jamait où il invite régulièrement des « collègues » de cœur et d’âme. CQTC.
 


Yves Jamait à DP – Bars à Jamait
(12/11/2015 - 2'25)

 

Bonus : Le Temps emporte tout

 

Autres vidéos et toutes infos sur la tournée à :
http://www.jamait.fr/#/jemesouviens/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

Marion 15/11/2016 05:55

Voici un artiste qui a un style hors du commun. Il est quand même pas mal.

Caroline 10/08/2016 15:27

Bonjour ! C’est la première fois que j’entends parler de ce chanteur. Votre article donne envie de changer ça !

LMC 06/06/2016 17:57

Un artiste que je ne connaissais pas donc je vous remercie pour la découverte :)

Daniel Pantchenko 07/06/2016 09:08

Jamait n'est pas le moins connu des artistes dont je parle. Si ça vous chante, n'hésitez pas à risquer de nouvelles découvertes sur ce blog. Bonne journée.

contact@pantchenko.fr 26/04/2016 15:32

Il n'est jamais trop tard pour découvrir. Jamait est un partageux et il faut absolument assister à un Bar à Jamait, comme vous pouvez le voir sur le lien que j'ai indiqué. Tachan me touche beaucoup moins (question de goût), mais je vous invite à découvrir - si ce n'est déjà fait - "J'ai pas vécu"...

Odile Fasy 26/04/2016 13:27

Je connaissais Yves Jamait bien sur, et je ne peux qu’applaudir des deux mains ce que vous dites de lui.
Mais j'ai un peu honte d' avouer que c'est avec son dernier spectacle que je viens de découvrir Henri Tachan.
Artiste que Jamait interprète à merveille, des chansons magnifiques. Et maintenant j'essaye de rattraper le temps..perdu
J'écoute Tachan avec délice.