Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 00:00
La semaine dernière, pour justifier la bourde scolaire de not’ bon Président à propos de la Shoah, Valérie Pécresse confiait sur France Info combien le Journal qu’Anne Frank écrivit cachée dans « une cave » l’avait bouleversée et marquée à vie…

AnneFrank.jpgComme c’est beau un(e) ministre la main sur le cœur, surtout en période électorale ! Ici, la dame règne sur l’enseignement supérieur et la recherche, mais a curieusement  la mémoire qui flanche, et une flopée d’auditeurs indignés a rappelé qu’on aurait pu parler de grenier ou de placard, mais en aucun cas de cave. Oubliant sa supériorité ministérielle, l’intéressée aurait dû pousser un brin sa recherche et écouter par exemple l'évident « Anne, ma sœur Anne
» (1985) de Louis Chedid .


Et puis, histoire de saluer les 50 ans de chanson d’Anne Sylvestre (son site est là), elle aurait pu découvrir deux merveilles trop méconnues de cette grande artiste : « Le p’tit grenier » (2003) et « Roméo et Judith » (1994), justement pour ne pas reporter sur les enfants la culpabilité des parents.

free music


 
free music



Enfin, une certaine Simone (Veil) s’étant indignée en qualifiant illico la sarkozade d’« inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste », je ne résiste pas à un léger détournement final,
avec « Les hormones Simone » (2000), humour de Dame Sylvestre oblige. CQTC.

free music



Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires