Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 17:01
Bonne nouvelle, la soirée Chez Leprest du mercredi 12 mars au Bataclan affiche complet. Nouvelle trop banale, en revanche, aucun « médianimateur » phare n’a parlé de cet album superbe autour d’Allain Leprest.

ChezLeprest-copie-1.jpgSorti cet automne, l’album Chez Leprest (j’en ai déjà parlé ici) connaît un joli succès par une conjonction de qualités rares : celle de ses seize chansons, celle de ses quinze interprètes ou groupes, celle d’une réalisation classe sachant allier musicalité sans frime et mise en valeur des textes. Ce qui lui a notamment valu un « Cœur Chorus », saluant au passage l’arrangeur Romain Didier et le producteur Didier Pascalis (Tacet), l’un des rares du genre à prendre des risques, de Véronique Rivière à Allain et Romain, en passant par Jehan, Claire Lise, ou la toute jeune Alice Dézailes.

Salué – comme je l’ai déjà écrit – par des Ferrat, Gréco ou Nougaro (ci-dessous au téléphone en juillet 2002), Allain Leprest est aujourd’hui une référence intergénérationnelle, d’Olivia Ruiz à Jacques Higelin, de Sanseverino à Daniel Lavoie, d’Agnès Bihl à Enzo Enzo ou Michel Fugain, comme le montre avec émotion cette vidéo produite à la sortie de l’album.


Alors franchement, mesdames et messieurs les vedettes du petit écran, vous n’avez aucune excuse, vous n’avez que l’embarras du choix pour inviter qui vous voulez ! Que faites-vous, les Drucker, Ruquier, Fogiel, Durand, Ardisson, Denisot et cie ? Continuerez-vous à enfoncer les portes ouvertes du show-biz, du copinage et du prêt à dé-penser ? Et le service public (y compris à la radio, où en l’occurrence, l’attitude de France Inter frise l’injustifiable), quel sens prend-il dans cette affaire ? Jusqu’à quand une émission comme CD’aujourd’hui tiendra-t-elle le coup, pour sauver l’honneur perdu dudit service public. Quand elle réunit une vedette populaire comme Hervé Vilard et un Allain Leprest (que des milliers de gens sont prêts à découvrir et à aimer à travers ce CD d’exception), cette « petite » émission donne l’exemple. Elle fait son boulot, quand vous censurez par omission. Alors, en voulant croire que vous puissiez vous reprendre, regardons-là…


Et histoire d’avoir une petite pensée pour l’ami Claude Nougaro qui nous a quittés voici déjà quatre ans presque jour pour jour (c’était le 4 mars 2004), écoutez ce petit témoignage recueilli à l’occasion du dossier Leprest du n° 41 de Chorus, paru à l’automne 2002. CQTC.



Claude Nougaro avec D.P. – juillet 2002 - 1’18


Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

patricia espana 10/03/2008 12:33

Je trouve que tu es un peu dur avec France INTER...partenaire de la soirée Chez Leprest au Bataclan, au cas où tu ne l'aurais pas noté...

DP 10/03/2008 12:52

Chère Patricia, Je suis journaliste, pas attaché de presse. Le partenariat est une chose et il concerne le spectacle. Mon article porte sur le disque (que j'estime exceptionnel et auquel j'ai donné un coeur Chorus) que, me semble-t-il France Inter n'a pas diffusé exagérément.  Au demeurant, mon article critique surtout le fonctionnement des gens importants de la télé qui eux n'ont rien fait. Bonne journée. DP

Aurélia 07/03/2008 23:52

Très bonne nouvelle en effet que ce Bataclan complet.
En ce qui concerne France Inter, Leprest a été invité chez Foulquier pour la sortie de Chez Leprest, idem chez Hazéra sur France Culture et Inter a aussi pas mal diffusé un spot de pub pour le Bataclan... Couverture sans doute peu importante par rapport au talent de l'artiste mais qui a le mérite d'exister. Ces radios nationales sont les seules à avoir relayé l'évenement à ma connaissance .
Ceci étant dit, la sous médiatisation de Leprest reste en effet tristement scandaleuse.
Déjà trois articles sur lui sur ce blog...bravo!

DP 08/03/2008 10:52

Effectivement, il y a eu cette couverture minimale, mais très minimale en regard de l'événement que représente cette convergence d'artistes aussi différents pour un album - c'est l'essentiel - très réussi, de l'avis d'énormément  de personnes du public comme du "métier".  Que Jean-Louis Foulquier ait reçu Leprest, auquel il avait consacré tout un album comme chanteur (à l'automne1993) n'est guère étonnant ; de son côté, Hélène Hazéra est une passionnée de chanson bien connue ; et qui dit "spot" dit échanges , ce qui reste d'autre nature. Le problème, c'est que France Inter, comme les autres radios, fonctionne avec des "play lists" et là, du Leprest, ça n'est visiblement pas assez "fédérateur"...Ceci étant, par "grands médias", je vise surtout les télévisions et singulièrement celles du service public. Tous les animateurs connaissent Leprest. Un Drucker, par exemple, l'a reçu lorsque Ferrat l'a imposé (il y avait aussi Bernard Joyet, Christian Paccoud et Francesca Solleville, me semble-t-il), mais point barre. Depuis, sauf erreur, ni vu ni connu. J'estime que ce n'est pas acceptable, alors j'essaie de réagir à mon niveau. Partout où je le peux, à commencer par ce blog où ma liberté est la plus totale. Bonne journée. DP

A...R 07/03/2008 18:02

SUPERBE !
C'est un "petit" reportage sur le Grand Leprest.
En quelques images et quelques lignes, tout est dit.
Chapeau bas et merci Monsieur Pantchenko.