Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 12:36
Durant de longues années, les grands médias de tous acabits ont chanté les louanges de Claude François. Aujourd’hui, pour les 30 ans de son dernier bain, c’est un personnage beaucoup moins glamour qu’ils nous « dévoilent » ingénument…

Un filon, ça se tarit ; c’est la loi du genre. Pour contrer l’usure de l’effet Clo-clo (et ses clopinettes), haro désormais sur le sale type planqué derrière l’idole. Même d’anciennes adeptes se lâchent et sans finesse, notamment dans des bouquins. Si je n’ai jamais été très sensible aux sirènes du personnage (à une pincée de chansons près), cette lapidation mercantile m’écœure : le cynisme de l’homme d’affaire ne date pas d’hier.

E
n février 1991, par exemple, dans un article de l’Humanité-Dimanche intitulé L’idole et le P-DG, je rappelais que le P-DG Clo-Clo menait plus d’une centaine d’employés « à la baguette » à travers  « deux éditions musicales, une maison de disque (Flèche), une FlecheCF.jpgagence de mannequins, un journal porno de luxe (Absolu), un parfum (Eau  noire), et surtout un magazine pour minettes (Podium, 1 million de lecteurs) l’autocélébrant ». Magazine dont il disait (notamment dans la presse anglaise) : « S’il était meilleur, il cesserait immédiatement de se vendre. Il doit être très idiot, très stupide, ce qu’il est. » Confiant à Jean-Louis Foulquier, grand découvreur de la chanson sur France Inter, « C’est vous qui êtes dans le vrai. Les vedettes de demain, elles sont dans votre émission et pas ailleurs… », il mourut comme l’on sait électrocuté dans sa baignoire par une méchante ampoule. Une fin ironiquement morbide, pour un natif du Caire qui avait choisi un éclair comme visuel de sa maison de disque et qui s’était lui-même défini ainsi : « Je ne suis que le sommet d’une pyramide qui n’irait pas bien haut sans une base solide. Je suis l’ampoule qui brille mais c’est mon entourage qui fournit le courant. » CQTC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires