Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 11:17
2009 ? Vers l’an pire ? Ouverture des soldes, haro sur les libertés ! Après la télé qu’il veut à sa botte, Sarkozy dézingue le juge d’instruction et régente le temps de parole à la radio comme à l’Assemblée Nationale. Face à cela, les citoyens Mano Solo et Francesca Solleville chantent debout.


 À l’article de la mort, le fameux juge d’instruction, devenu « de l’instruction ». Imparfait, certes, il était surtout indépendant du pouvoir, donc trop gênant. Une vraie saloperie démocratique à supprimer. Comme ce droit d’amendement des députés, qui reste trop souvent leur ultime moyen de refuser le passage en force du pouvoir. Et comme ce système que le CSA veut désormais veut faire appliquer à la radio (un tiers du temps pour le gouvernement, un tiers pour la majorité, un tiers pour l’opposition… le temps de parole du président et de ses conseillers étant décomptés !) et qui a suscité un vigoureux communiqué de protestation - peu relayé par l’ensemble des médias – de la Société des Journalistes de Radio France.

D’où ces deux chansons-cris. La Liberté, extraite de l’album Je sais pas trop (1997) de l’insaisissable Mano Solo. [Désolé, mais pour l'instant, la chanson est inexplicablement coupée. J'essaie d'y remédier dans les meilleurs délais].



Et ce viscéral Je suis ainsi pas autrement, taillé sur mesure pour Francesca Solleville par le poète Eugène Guillevic (musique de Paul Broussard), dans l’album Chante la violence et l’espoir, de 1972. CQTC.



Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires