Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 23:00

Émotion. Par vagues légères et obsédantes, Lola Lafon et ses musiciens s’insinuent. Et débordent. La voix suggère en douceur une constante « déclaration d’indescendance », une poésie concise du réel, une flamme de révolte salvatrice en Sarkozye ordinaire, comme le fut dans la défunte URSS celle d’un Boulat Okoudjava ou d’un Vladimir Vissotski. Élevée entre Sofia, Bucarest et Paris, Lola Lafon parle plusieurs langues et vient de sortir – excusez du peu - son troisième roman et son deuxième album.

 

LolaLafon-livre3etCD2-copie-1.jpg

 

Après Une fièvre impossible à négocier (2003) et De ça je me console (2007), Lola Lafon (site ici) a publié en mars chez le même éditeur (Flammarion) Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce, dense récit à l’écriture elle aussi poétique, très personnelle (jusqu’à la ponctuation), articulé autour de la vie de trois femmes et où il est question de danse classique, de viol, de pouvoir s’enfuir, d’avoir toujours le choix de dire non et de « Qu’est-ce qu’on fait là ? Qu’est-ce que je fais là ? » dans un pays « grignoté de violences répressives après une Élection ». Les passerelles sont multiples entre le CD Une vie de voleuse (Le Chant du Monde - Titre inspiré par Lou Andreas-Salomé : « Si tu veux avoir une vie, vole-là ! ») et le roman dont l’histoire a « peut-être commencé dans l’album, confie Lola, au moment de l’écriture de la troisième chanson, Voyager légère ». Une petite merveille que voici, enregistrée lors de l’émission Ce soir ou jamais (2 mai 2011) sur FR3.

 

 

Si elle a d’abord pratiqué la danse classique, la jeune femme a composé des chansons dès 2001 et sorti un premier album en 2006 avec son groupe (Lola Lafon & Leva – Grandir à l’envers de rien), le terme de « folk balkanique » qualifiant dès lors dans la presse leurs concerts-lectures, naturellement agrémentés d’extraits des romans de Lola. Touché par l’univers de celle-ci, Dominique A lui a écrit  L’Abandon pour son nouvel opus, titre parfaitement intégré dans la « folk-pop européenne » conçue avec ses trois musiciens principaux : le belge Olivier Lambert (guitare et samples), le serbe Ivica Bogdanic (accordéon) et le français Julien Rieu de Pey (basse). Rencontre E4Z (Entre 4 Z’yeux + 2) avec une « féministe » pour laquelle l’avenir se dessine surtout « aux prochaines minutes », mais qui croit « à ce qu’on partage », « à l’huile jetée sur le feu / Au temps gagné à le perdre à deux ».

 

 

À zyeuter encore, pour la bonne bouche, le clip de la chanson éponyme, Une vie de voleuse, qui témoigne du décalage créatif permanent revendiqué avec le réel - néanmoins omniprésent - de « nos odyssées déglinguées, nos désirs défroissés ». CQTC

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

Melocoton 21/07/2011 13:28



J’ai adoré son
« Grandir à l'envers de rien » et je m’étais promis d’aller fureter du côté de ses romans.  Merci de l’avoir remise dans mon actualité et
pour son nouvel album, je viens de l’ajouter à la liste de mes prochains emprunts à la médiathèque.



Françoise niel Aubin. 21/07/2011 10:09



 Bonjour !


 Quelle merveilleuse idée, que d'avoir fait d'elle ton article. Tu sais qu'elle fait partie de notre famille artistique, à Thomas et à moi... C'est Thomas bien sûr, qui en est à l'origine,
car moi, ne la connaissant pas, je ne pouvais pas la lui indiquer. C'est à voir sur le forum des Françoises et de thomas fersen.


 


 Merci encore. Et à bientôt ! j'espère.