Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 15:58

 

Remarquée au piano derrière Allain Leprest, Bernard Joyet et Anne Sylvestre, Nathalie Miravette est devenue également une fine lame scénique de la chanson. Une rigolotte viscérale mais pas que… Ce dont témoigne la sortie d’un DVD, prétexte à une fête le lundi 4 novembre au Café de la Danse (Paris 11e - Tél; 01 47 00 57 59), en compagnie d’invités artistes. Mais pas qu’eux.

 

Miravette-l320.jpg

Flashback. Si la petite Nathalie aime bien les variétés télévisées des années 70, ainsi que Brel, Brassens et Ferrat, ce dernier très écouté à la maison dans un milieu « coco à fond les ballons », elle est émue au larmes par la musique classique. Bien que ce ne soit pas évident, sa famille va « se saigner aux quatre  veines » pour lui payer des leçons de piano. Conservatoire, École normale de musique où elle auditionne devant Pierre Petit (le papa de Romain Didier, qui, au vu de ses cheveux courts, la gratifie d’un énervant « Il est doué ce petit ! »), bref, études classiques… à l’issue desquelles l’envie lui vient très vite d’accompagner les autres, en partant d’un simple constat : « Faire du piano, c’est bien, mais toute seule, je vais m’ennuyer. » Et comme depuis toujours elle aime les mots, elle s’oriente en 2000 vers la chanson. L’un des tout premiers artistes qu’elle accompagne s’appelle Allain Leprest, l’inventeur d’un concept qu’elle n’a pas oublié : Le Concert pédago

 

 

Ensuite, Bernard Joyet l’invite à tester dans son spectacle une chanson pas triste, Cucul, d’Emmanuel Lods* (un des rares auteurs interprétés par Leprest, qui estimait ne pas pouvoir trouver mieux que Le P’it Ivry pour saluer sa ville d’attache), ce qu’elle fait en se souvenant très fort de sa grand-mère.

 

 

Depuis 2011, Nathalie accompagne Anne Sylvestre, ce qui constitue à ses yeux « un beau cadeau de la vie » ; dans le même temps, elle intervient « De concert » avec d’autres titres auprès de Bernard Joyet (Avec moi ça ne dure jamais, Il n’est pas de plaisir superflu) et l’histoire va se construire naturellement jusqu’à la création de son propre spectacle Cucul, mais pas que… 

 

 

Enregistré en public l’an  dernier à l’Européen, le DVD (Tacet Productions), réunit une bonne vingtaine de titres entre émotion et humour, tels (outre ceux déjà cités et d’autres encore de Bernard Joyet) Un mur pour pleurer et La Lettre ouverte à Élise d’Anne Sylvestre, Les P’tits Enfants de verre et Le Pull-over d’Allain Leprest et Jean Ferrat, J’aurais essayé et L’Accompagnatrice d’Antoine Salher, Recommandations et Pedro Ramires de François Morel et Reinhardt Wagner, La Maison Ronchonchon de Liz Cherhal et Alexis HK… Autant de perles que l’irrésistible Miravette reprendra sans nul doute sur la scène du Café de la Danse (avant-goût ici), en compagnie de sa pianiste complice Jennifer Quillet. CQTC.

 

* Musique : Philippe Biais.

 

Bonus : le Cucul originel..


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

willycat 05/11/2013 20:02


ugly