Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 11:17

Six ans après La Pittoresque Histoire de Pitt Ocha née avec leurs premiers marmots, les Ogres de Barback remettent le couvert dès le 2 novembre avec Pitt Ocha Au Pays des Mille Collines, une espèce de tour du monde en 80 bonjours. Une petite merveille d’émotion, de sensibilité citoyenne planétaire et d’humour.


 

Comme le disait Alphonse Allais, inspiré agent de promo malgré lui : « Il y a des jours où l’absence d’ogre se fait cruellement sentir ». Ceux-là sont depuis longtemps des femmes et hommes du monde au sens véritable du terme avec leurs chansons vivantes en diable, kusturiciennes au cinéma indivisible du quotidien. Avec leur envie de ruer salutairement dans les brancards d’une société fliquée-friquée. Des Alice, Mathilde, Fred et Sam anartisans incadrables, hors mode, pas people pour deux ronds, donc exclus implicites des grands médias audiovisuels… Sur RTL, par exemple, quand on demande pourquoi les Ogres ne passent jamais, on répond sans rire (on me l’a répondu) : « Mais ce n’est pas la peine ! Ils ont leur public ! » Sans doute, ledit public est-il venu tout seul ?


 

 Fruit de multiples voyages des Ogres, ce nouveau Pitt Ocha comporte 17 morceaux dont le conte éponyme de près de 20 minutes. Donnant superbement le ton dès l’ouverture avec Bumbaïa et les enfants mongols de l’orphelinat d’Oula-Bator , il accueille de nombreux invités au gré des pérégrinations géographiques et musicales, des enfants de l’école de Payzac à Madina N’Diaye, Tiken Jah Fakoly, Anne-Lise Foy, Patrick Bouffard, Gabriel Yacoub, 17 Hippies, Polo, Traïo Romano, Les Cow-boys Fringants… et bien sûr les savoureux ogrillons et ogrillonnes, qui sont déjà une tripotée… Le tout assorti d’un livret aux petits oignons de 66 pages illustré par Éric Fleury et mis en page par Lionel Le Guen. Outre les vidéos d’annonce, vous trouverez en guise d’apéritif le second titre de cet album (qui promet, vu l’abondance de matière d’être très vite suivi d’un second), l’irrévérent joyeux Touche pas à mon école. CQTC.




Les Ogres de Barback – Touche pas à mon école - 2’13


Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires