Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 12:06

Ces inondations récentes perpétrées par cette saloperie de mer, c’est « un drame incompréhensible » a dit le chef de l’État (alors qu’un rapport de la Direction Départementale de l’Equipement de Vendée annonçait tout depuis 2007) ; au salon de l’agriculture qu’il n’a pas inauguré, il s’est NRV : « L’environnement, ça commence à bien faire ! » Sa hauteur de vues marque sa rupture avec un Chirac qui « flattait le cul des vaches » ; not’ bon Président caresse visiblement d’autres projets beaucoup plus lunaires, lorsque qu’il accueille dans le même temps son homologue russe à l’Élysée…


Vacherie-2.jpgCet « incompréhensible » là est indigne du premier personnage de la République (sans doute vert de rage à l’idée de la marée électorale annoncée) ; de « vulgaires » chanteurs tiraient depuis longtemps, génération après génération, la sonnette d’alarme. Comme Louis Chedid, dans l’album Un ange passe (2004) avec Si madame nature a les nerfs.



Vingt-quatre ans plus tôt, Claude Nougaro lançait ce terrible et éloquent Assez !, qui n’a  pas pris une ride, malheureusement.



Et déjà en 1961, sous la plume de Claude Delécluse, Jean Ferrat s’inquiétait pour les génération futures (« Que restera-t-il sur la terre / Dans cinquante ans ? », c’est-à-dire aujourd’hui) en chantant
Restera-t-il un chant d’oiseau ?

 

Il se trouve que ces trois « incompréhensibles » chansons (et pas mal d’autres) sont embarquées dans la balade chansonnière VIVRE COMME ON SÈME – l’écho logique de la chanson (conférence chantée), que nous avons créée avec Julie Rousseau. CQTC. Pardon, CCulTC, messieurs les Présidents…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires