Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 15:35

À quelques jours du 30e anniversaire de la mort de Georges Brassens (le 29 octobre), le Trio JOB nous offre un disque aux petits oignons. Simplement classe. Un toucher sensible et pas triste de redécouverte poético-chansonnière à trois, une balade contagieuse dans l’œuvre du Sétois, sans tape-à-l’œil ni frime d’aucune sorte. Sourcière. Toute en finesse. Évidente.

 

CD-Trio-Job-h8.jpg

Julie Rousseau, Olivier Andrys et Ruben (Ben) se sont rencontrés il y a une bonne douzaine d’années aux Ateliers Chanson de Paris (les ACP), initiés par le chanteur-comédien Christian Dente. En parallèle à leur parcours personnel, les deux premiers ont fait partie du collectif « polyinstruvocal » La Tangente, le troisième larron créant son propre groupe, Ruben & Co. En 2003, lors du festival Paris chante Brassens, ils se retrouvent et fondent le Trio Job, allusion maligne à une figure évangélique du dénuement et de la droiture chers à l’ami Jo (surnom familier du chanteur) et coïncidence troublante avec les initiales de leurs trois prénoms. D’abord et souvent en « cabaret acoustique », jamais aussi heureux qu’au milieu du public, le Trio JOB se plaît à reprendre des chansons moins connues, telles La Princesse et le croque-note, Trompe-la-mort ou La Fessée et Chansonnette à celle qui reste pucelle (musique de Jean Bertola) qui figurent sur l’album.

 

Trio JOB – La Fessée - 4’

 

Trio JOB – Chansonnette à celle qui reste pucelle - 2’48

 

Outre La Complainte des filles de joie, le seul titre à grand succès de l’album en question, on retrouve encore avec bonheur Philistins (texte de Jean Richepin), Je suis un voyou, Le Père Noël et la petite fille, Le Bistrot, Les Passantes (texte d'Antoine Pol), Bécassine, Pénélope, Le Roi boiteux (texte de Gustave Nadaud)... et un sympathique bonus qui vaut déjà le détour… Le tout avec l’esprit du Trio JOB que Julie (la moustache virtuelle), Olivier (la pipe) et Ben (la guitare) précisent en images ci-dessous. CQTC.



Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

MARC HAVET 03/10/2011 18:46



Une erreur s'est glissée dans le texte ci-dessus. Le texte LES PASSANTES mis en musique par Brassens est de Antoine Pol et non de Jean Richepin.L'erreur est humaine.
A part ça, bravo pour tout.


Je chante au Forum Léo Ferré à Ivry les 11 et 12 novembre prochains pour une célébration anti-boucherie militaire et je vous invite à venir m'y (re)découvrir avant qu'il ne soit trop tard !


Merci 



03/10/2011 19:23



Effectivement. Merci Marc. En fait, je pensais à Philistins. J'ai donc corrigé et complété. Pour novembre, le mieux est que vous me contactiez directement par un des mails indiqués sur mon site
(www.pantchenko.fr). Bien à vous. DP