Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 11:40

Brel faisait « un peu flipper » Alexis ado. Brassens le rassurait. Depuis, s’il se ménage toujours de belles émotions avec le premier, il n’a jamais cessé d’adorer le second et de « claquer » une de ses chansons à la moindre occasion. Ce qui devait arriver arrive aujourd’hui, un spectacle qui tourne qui tourne qui tourne (avec une escale symbolique à Bobino le 7 décembre) vinyle 6 titres en prime.

 

AlexisHK-Brassens


Cet EP* (Extended play, format court entre le simple et l’album) se veut d'abord un souvenir vendu à l'issue du concert. On y retrouve Le Roi boiteux (poème de 1870 signé Gustave Nadaud, musique de Brassens) et Heureux qui comme Ulysse (texte d’Henri Colpi réalisateur en 1970 du film éponyme, musique de Georges Delerue), chansons réunies par le Sétois dans le Brassens chante Bruant, Colpi, Musset, Nadaud, Norge de 1984. Les quatre autres titres lui sont entièrement dus : Le Mouton de Panurge, Le Vin, L’Assassinat et Le Pornographe, l’une des deux (avec « Ulysse ») qu’Alexis interprète en scène.

 

 

Alexis HK aura donc pris une douzaine d’années pour s’y atteler, après son arrivée remarquée avec C’que t’es belle (« quand j’ai bu »), son Homme du moment de 2004, ses Affranchis de 2009 (entre clip rêvé et Maison Ronchonchon irrésistible) et son très sensible Dernier présent à l’automne 2012. Aisément accessibles sur la toile, ces quelques jalons permettront à celles et ceux qui découvrent le loustic d’en apprécier la « mauvaise réputation » avant de courir assister à son échange scénique avec le père Georges. Il en précise ci-dessous les sources, les contours et son besoin d’un regard extérieur nommé François Morel.

 

 

Au fil de ce Georges et moi, si le chanteur prend de temps en temps sa guitare (voire son ukulélé), il s’appuie d’abord sur celle de Loïc Molineri et sur la contrebasse de Simon Mary, dans l’esprit emblématique de son inspirateur. C’est « le Brassens libre et subversif » qui lui a suggéré le choix des treize pépites, telles Les Trompettes de la renommée, La Ronde des jurons qu’il actualise un brin, Fernande, Misogynie à part, Quatre-vingt quinze pour cent ou cette Fessée mémorable qu’il commente de A à (presque) Z. Bref, une tonalité à cent lieues de ce qu’il appelle « le romantisme de Brel »… (Entretien enregistré deux jours avant les attentats franciliens).

 


Alexis HK à DP – 11/11/2015 - 4'48

 

Bien que récente, la rencontre Alexis HK / François Morel est des plus logiques entre ces deux passionnés de chansons et - humour compris - de Brassens. L’histoire de celui-ci restant à jamais liée à Bobino (il y a été programmé treize fois entre février 1953 et octobre 1976) et actualité tragique oblige, le concert parisien du lundi 7 décembre constituera de fait une étape particulière. Mais la tournée d’Alexis et de ses acolytes aura d’ici là emballé huit villes et repartira vers une bonne vingtaine d’autres jusqu’en juin 2016, avec en tête une envie, où que vous viviez : « J’ai rendez-vous avec vous ». CQTC.
 


Alexis HK à DP – 11/11/2015 - 2'54

 

 

Bonus
 

 

 

* Selon les EP homonymes recensés sur Wikipédia, le sigle signifie également, entre autres : École polytechnique, Éducation physique, Éjaculation précoce, Embolie pulmonaire, Eau pluviale (on ignore si tout cela est lié)… à ne pas confondre - bien sûr - avec Ep pour Épître aux Éphésiens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

Stephie 21/11/2016 13:56

Coucou, c’est un résumé très détaillé qui donne envie de découvrir cet Alexis HK.

Daniel Pantchenko 21/11/2016 14:16

Tant mieux, c'est le but. Et je pense que vous ne devriez pas être déçue. Bonne découverte.

Caroline 10/08/2016 15:30

J’aime beaucoup Brassens, j’ai téléchargé bon nombre de ses chansons en version MP3 sur http://m.zikiz.fr/ . Il y a eu tellement de reprises de ses morceaux que je me suis toujours contente d’écouter les originaux. Toutefois, je dois admettre que celui-ci a un charme particulier qui séduit dès qu’on l’écoute.