Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 13:25
Tour de France. Mots magiques. Épopée des "forçats de la route" qui a fait rêver des générations et que gangrènent plus que jamais le poids du fric et le dopage. Ce qui inspire d'autres chansons. Plus réalistes, plus amères.


Finis le temps naïf où un René-Louis Lafforgue (chanteur aux moustaches en guidon de vélo) entonnait "Ça, c'est champion, les rois de la petite reine !" (1961). Pas question pour autant de crier haro sur le coureur, pion d'un système et toujours forçat, comme le soulignent Sanseverino avec 10 jours avant Paris (Exactement, 2006) et Romain Didier via ce Joachim Agostino (texte d'Allain Leprest) paru en 1989 dans l'album Place de l'Europe, cinq ans après la mort en course du cycliste portugais, à la suite d'une (xième) chute. CQTC.







Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 23:07
Qui pourrait en vouloir à Ingrid Bétancourt de déchaîner une telle overdose médiatique ? Ces chaînes-là sont infiniment moins lourdes et, par nature, éphémères. On n'est pas pour autant obligés de se plier à leur jeu…

En notant au passage l'incongruité (à 5 milliards d'euros) de not' bon Président qui enfonce le clou français du nucléaire le jour même où l'on libère une ex candidate écologiste qu'il brûle d'accueillir, on préfèrera rappeler ici la disparition de
Marc Beltra, étudiant français de 22 ans, disparu le 27 novembre 2003 dans le sud de la Colombie et auquel l'excellente Clarika a consacré une chanson (libre de droits) : Marco.


Clarika – Marco - 2'30


Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 17:58
Hier, la messe européenne du foot s'est terminée sans passion excessive devant les écrans hexagonaux, les "bleus" ayant prématurément pris congé. On en retiendra surtout la demande "domenechale" de sentimental Raymond, que la fibre libidino-sportive de Philippe Val a dû inspirer.


Dans une autre vie, où il chantait en duo (jusqu'en 1995), l'historique figure de proue de Charlie Hebdo avait éructé avec Patrick Font un "Le foot me broute" sans appel. Dans son second album en solo  (Hôtel de l'univers, 1999), il élargit le propos et enfonce le clou au cri d'un Vive le sport exclusivement consacré au double mixte. CQTC.


Philippe Val – Vive le sport - 2'52


Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 22:04
Ça y est, le Chorus d'été est sorti, plein comme un œuf, avec du beau monde au fil de ses pages ; un numéro particulièrement attendu qui marque la reprise du titre par le groupe Millénaire Presse, mais poursuit la ligne éditoriale développée depuis seize ans par la revue.


Plus rédacteur en chef et combatif que jamais, Fred Hidalgo titre son édito "Le jour se lève encore", expression empruntée à une chanson de Barbara et Jean-louis Aubert. Le gros morceau du numéro est un "spécial 400e" de 30 pages consacré au Québec avec notamment une table ronde intergénérationnelle (Pierre Lapointe, Michel Rivard, Chloé Sainte-Marie, Marie-Jo Thério, Gilles Vigneault) et  deux documents exceptionnels : l'un de Félix Leclerc, l'autre de Richard Desjardins. A cela s'ajoutent un dense entretien exclusif avec Francis Cabrel, un reportage en tournée avec Cali, des rencontres contrastées avec Tiken Jah Fakoly, Yves Duteil, Saez et Catherine Ribeiro, un hommage à François Béranger à l'occasion de la sortie du disque superbe déjà évoqué
ici, des chroniques multiples (CD, livres, festivals), des portraits d'artistes "en développement" (Loane, Balbino Medellin, Barbara Carlotti, Le Petit Dernier, Thérèse…), bref, un Chorus absolument à "prendre", comme le suggérait déjà Charles Aznavour en 1960. CQTC.


Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 15:36
"Voix de source, finesse mélodique et textes sensibles, Julie Rousseau touche de plus en plus, tant les professionnels que le public", écrivais-je dans le magazine La Scène de décembre 2006. Aujourd'hui, elle confirme avec force et j'ai moi-même franchi un cap. La preuve par son concert, du 25 au 28 juin, à deux pas de Beaubourg.

Photo : Loïc Deschamps

Image d'harmonie nourrie au chant choral (du groupe Opus Tribu lié aux Nuits de Champagne de Troyes jusqu'au savoureux quintette vocal
La Tangente), la jolie Julie est d'abord une femme de caractère. C'est cela qui m'a incité - chose rare – à rompre ma réserve de journaliste pour écrire des chansons avec elle ; il y en aura deux, parmi les nouvelles de ces quatre soirées à l'Essaïon (6 rue Pierre-au-Lard, 75004 Paris, réservations ici). A noter que les 27 et 28, Julie accueillera trois invités différents chaque jour. Histoire de donner un avant-goût à celles et ceux qui ne l'auraient jamais entendue (son site s'ouvre très bientôt ici), voici deux de ses titres : Une île (musique composée avec Sylvain Tardy) et Les poupées de faïence (d'Arnaud Roman).


Julie Rousseau – Une île - 5’09


Julie Rousseau – Les poupées de faïence- 4’03


Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 08:48
TF1, ton univers impitoya-a-ble… PPDA, superstar rattrapée par une télé réalité plus réaliste que nature et virée comme un blaireau, prend en plein euro de foot, un shoot en pleine lucarne.



Personnage rond, vif et swinguant, cousin d'un Brassens et d'un Coluche, Éric Toulis s'est d'abord fait connaître à la tête des Escrocs, dont le premier disque, Faites-vous des amis ! est sorti en 1994 avec le  fameux Assedic. Parallèlement à la gestation de deux autres albums au sein du groupe (C'est dimanche… en 1997 et Six pieds sur terre en 2002), Toulis a enregistré deux CD personnels, Soyons bref ! (2000) et Soyons classe (2006). C'est dans le premier que figure La lucarne à blaireaux, un jouissif costard taillé à  la télé. CQTC.



Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 08:57
Dans ces grandes périodes de sport devant plateau-télé, où le foot succède au tennis en attendant le vélo, il existe heureusement des chanteurs qui bottent méchamment en touche, comme le Renaud d'hier et Manu, son "vieux" fan.

Vrai, quel plaisir de retrouver le jeune Séchan qu'on a tant aimé, ici en scène dans J'ai raté télé-foot ! (Attention, la vidéo commence avec un présentateur hors-jeu, mais ça ne dure pas).


Dans le même album de 1981, figure également Manu ; or Emmanuel Lods a fricoté pas mal artistiquement avec Renaud, lui dédiant les deux albums de Blue Jean Society (son défunt trio avec Baudouin Claessens et Franck Mermillod), Macadam en 1995, puis Tu connais les filles en 1997. Très inspiré par le ballon rond, mais frisant le carton (de) rouge, il a ainsi balancé Le foot et la masturbation dans le premier et Rien à foot dans le second. CQTC.



Blue Jean Society – Le foot et la masturbation - 2’54


Blue Jean – Rien à foot - 3’07


Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 09:56
Du bling-bling au vroum-vroum, il n'y a qu'un pas. Chaud devant. Show partout. À peine apprend-on que not' bon Président traverse le XVIe arrondissement de Paris toutes sirènes hurlantes, qu'une Ferrari vient combler ses souhaits au 20 heures de TF1.

Le vendredi 30 mai, à 19h55 (source : Canard Enchaîné du 4/06) juste avant le journal télé de 20h – jolie coïncidence – Nicolas Sarkozy, rejoint l'hôtel particulier de son épouse à Auteuil, en Roi de l'autosatisfaction dont rien ne doit entraver le passage. Motards, escorte, coups de sifflets, sirènes, circulation bloquée, feu rouge ignoré… De quoi lui dédier (ainsi qu'à Jean-Louis Borloo son ministre à l'éthylotest) cet irrésistible Au volant de l'Espace de Chanson Plus Bifluorée, magnifié ici par la voix de Michel (Francis) Puyau. CQTC.



Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 14:38
Un Ministre de l'Éducation piégé en direct à la télé où il s'avère incapable de faire une simple règle de trois, un Super Président qui raconte n'importe quoi et cite n'importe comment… Salut Georgius and co !

Il existe la règle de trois et l'andouillette de Troyes ; visiblement, Xavier Darcos s'apparente davantage à la seconde. Pour lui, une remise à niveau s'impose grâce à la fine mouche Gaëlle Vignaux et son Echec en maths.


Gaelle Vignaux – Echec en maths - 3’13


De son côté, not' bon Président n'est plus à un sketch près, reprochant (source Canard Enchaîné du 28 mai) aux grutiers du port de Marseille de ne travailler que 2000 heures par an contre 4000 à ceux de Barcelone. Ces derniers bosseraient donc près de 11 heures par jour, 365 jours par an ; à moins que (week-end et vacances normales accordées) ils ne se défoncent jusqu'à 16,6 heures quotidiennes. Bien que la moyenne annuelle européenne soit de 1600 heures, le chef de l'Etat a ajouté un argument massue digne d'un Pierre Dac : "Résultat des courses ; sur trois containers qui rentrent en France, il y en a deux qui rentrent par l'étranger !" Et le troisième, d'où qu'il vient ? Allo Sherlock ! L'écoute de l'édifiant Interrogations écrites de Gilbert Laffaille (enseignant à l'origine) lui fera donc le plus grand bien, ici dans une version de l'iconoclaste trio Chanson Plus Bifluorée.





Dans cette sarko-course permanente à l'à peu près (devant des journalistes d'une inertie – ou d'une incompétence – inquiétante !), le Président de la République n'a pas épargné la chanson. Le 22 mai, à l'occasion de la remise de la Légion d'Honneur à Céline Dion, il s'est fendu d'un "Le talent sans le travail, ce n’est pas grand chose, Brassens l’avait dit avant moi", ce dernier ayant en réalité écrit et chanté (en 1953, dans Le mauvais sujet repenti) "Mais sans technique un don n'est rien / Qu'un' sal' manie". Bof ! Ce n'était qu'un chansonneux, un saltimbanque. Mépris ordinaire que tout cela… Retour au Lycée Papillon (de 1936), salut Georgius ! CQTC.




Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 15:24
C'est, chacun l'espère, un mariage d'amour et de raison qui a été officialisé, hier 30 mai : le groupe nantais Millénaire Presse (La Scène, La Lettre du Spectacle…) a signé un accord de reprise de la revue Chorus, les Cahiers de la chanson.
Après les difficultés de l'automne 2007 qui avaient menacé son existence même, la revue Chorus devait trouver une solution à moyen terme pour assurer sa survie et sa pérennité. Membre de sa rédaction depuis l'origine, je collabore depuis trois ans à certains titres de Millénaire Presse (La Scène, Le Nouveau Musicien) et cet accord me semble de très bon augure, dans la mesure où il précise : "La direction de la rédaction sera toujours assurée par Fred Hidalgo, Mauricette Hidalgo conservant ses fonctions de secrétaire générale de la rédaction. L'équipe rédactionnelle est inchangée".

Pour illustrer comme il se doit cette nouvelle, deux chansons me semblent convenir à merveille. Histoire de souligner la synergie entre Chorus et le groupe de presse qui édite La Scène, j'ai pensé à Claude Nougaro dans Le Jazz et la java, de... 62.


Pour glisser un zeste d'humour dans la perspective, au moment où Chorus se prépare à fêter ses seize ans le 21 juin avec la parution de son numéro 64, Charles Aznavour m'a paru idéal dans son Donne tes seize ans, de... 63. CQTC.



Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article