Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 10:25
Samedi 18 juillet en fin d’après-midi, Gilles Elbaz est décédé à l’hôpital de Lorient. Avec lui, disparaît l’un des chanteurs-poètes de la trempe des Jacques Bertin et autre Jean Vasca, un ami aussi, avec lequel, au début des années 80, j’ai partagé l’aventure du Centre Régional (Georges Brassens) de Nanterre, puis la création des ACP (Ateliers Chansons de Paris et d’Ile-de-France) initiés par Christian Dente. Christian, qui nous a quittés également un mois de juillet, le 10, il y a six ans déjà.


Gilles Elbaz - Question d'écriture - 2’22

J’ai rencontré Gilles alors que je débutais dans la chanson, en 1972 au festival Sigma (Bordeaux), où nous étions tous les deux programmés. Après avoir assisté à mon tour de chant, il m’a dit : « Je te parle, parce que dans tes chansons, il y a un souffle ! » J’ai mis longtemps à comprendre ce qu’il entendait par là, mais ça m’a marqué. Par la suite, nous nous sommes régulièrement croisés, nous avons sympathisé avec l’aventure du Centre de la Chanson et des ACP (devenus aujourd’hui ACP La Manufacture Chanson), mais c’est moi qui désormais l’ai souvent vu en spectacle. À l’inverse de la plupart des chanteurs-poètes, il s’y montrait drôle, vif, enjoué, et poly-sons, eût égard sans doute à ses différentes expériences musicales et au contenu « badin » de certaines chansons du répertoire qu’il reprenait.

Gilles Elbaz - Cuisine de nuit - 1’14

Des Quatre éléments (1970) à Ici (1996), il a sorti huit disques originaux (dont le très symbolique Les mots sont de la musique de 1976, qui vient d'être réédité en CD) et a largement participé à la formidable Anthologie de la Chanson Française (1995-1996) dirigée par Marc Robine. On trouvera dans cet article trois extraits d’un entretien que nous avions eu en octobre 1993 (je ne sais plus pourquoi, l’article n’est paru qu’à l’été 97, dans Chorus n° 20) et justement Ici, allusion à cette terre lorientaise où il venait de s’installer, avant d’y créer une école de la chanson, toujours bien vivante. CQTC.

Gilles Elbaz - Artiste pédagogue et Rendez-vous - 3’02

Gilles Elbaz chante "Ici" - 3’01


Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie Perret 24/09/2009 08:40


On devinait Gilles Elbaz malade, mais sa disparition est une douloureuse surprise. Sa voix à Paris, à Sens plusieurs fois, à Besançon... Ce duo unique dans l'histoire avec Kessler. Invariablement
la même gentillesse et modestie. Un être fraternel, je dirais même. Avec ça, une enfance indécrottable. A tel point que je me suis toujours demandé s'il savait combien ses créations étaient
sublimes. Il faut croire que oui, puisqu'il s'est gardé de rien publier lorsqu'il aurait fallu descendre ou se répéter. Avec une larme,
Jean-Marie Perret.