Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chansons que tout cela... (CQTC)
  • : Au cœur et autour de la chanson francophone, encore si méprisée des gens de pouvoir et de médias, alors qu'elle est vivante comme jamais au quotidien et dans l'Histoire en marche...
  • Contact

Profil

  • Daniel Pantchenko
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...
  • Journaliste, surtout au trimestriel Chorus. Auteur de biographies : Charles Aznavour en 2006 (avec Marc Robine), Jean Ferrat en 2010, Anne Sylvestre en 2012, Serge Reggiani en 2014. « Léo Ferré sur le Boulevard du Crime » en 2016. Intervenant sur la chanson : formation, stage, conférences, rencontres-débats...

Recherche

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 22:21
Le 22 juillet 2009 restera un jour sombre pour les amoureux de la chanson. Alors même qu’à Lorient, proches et amis accompagnaient Gilles Elbaz à son dernier voyage (cf. Salut Gilou), la revue Chorus était « liquidée » à Nantes. Froidement. Sans sommation d’usage. À presque dix-sept ans d’un travail unique, passionné, inégalé. Aujourd’hui, malgré Le Chagrin (chante Allain, chante !), sa rédaction solidaire aux côtés de Fred et Mauricette Hidalgo tient à saluer lecteurs et abonnés et à rétablir la vérité des faits, ici et là bien déformés : outre ce communiqué de presse, une partie des articles prévus pour le défunt numéro 69 figure sur la toile à l’adresse suivante : www.laredactiondechorus.fr.


En cette édition d’automne, c’est Manu Chao (ici en conversation avec Marc Legras devant l’objectif de Francis Vernhet) qui aurait dû être en couverture… mais l’édito de la rédaction vous apportera toutes les précisions nécessaires.




Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Pantchenko - dans Chanson
commenter cet article

commentaires

chti31 28/09/2009 12:51


Je viens de recevoir une lettre de la rédaction de Chorus et je suis sur le cul. Je pensais tout naturellement qu'il s'agissait de mon réabonnement (même papier couleur verte, même logo, le bonheur
quoi !). Eh bien non ! Que nenni ! Les affres de l'argent et de la rentabilité ont pris le dessus et même quand on est une référence, que dis-je une bible, rien ne nous protège. Je n'ai donc plus
de bible, si peut-être les chansons et recueil de Brassens, mais où sont désormais les bonheurs de recevoir, aux premiers jours de chaque saison, une revue de qualité, qui plus est musicale, qui
plus est de chansons francophones. Une espèce s'éteint...
Vous fournissiez un travail d'une rare qualité et même cela ne paie plus. C'est l'dégout, l'dégout d'quoi je le sais... Alors j'ai plutôt en tête une chanson de Michel Sardou "Je ne suis pas mort,
je dors..." et je vous souhaite de vous réveiller de ce mauvais rêve et vous témoigner tout mon (maigre) soutien. Organisons le réveil de CHORUS (si vous avez besoin de bénévoles, je suis là...)
car il n'est de fatalité que ce pourquoi on ne se bat pas...
Vive Chorus. A bientôt...


Daniel Pantchenko 28/09/2009 14:06


Oui, il n'est pas de fatalité, même si le contexte s'avère bien difficile. Ayez l'œil. Et merci de savoir qu'on peut compter sur vous...


voisin philippe 23/09/2009 10:58


Bonjour Lyonnais !!
La fin de Chorus me sidère!!!
En espérant qu'il y aura une suite(presse...)faite par les journalites qui composaient cette revue ..
Un ex lecteur trentenaire de Chorus...


Daniel Pantchenko 23/09/2009 22:11


Merci pour ce petit mot. Nous aussi, à la rédaction de Chorus nous sommes sidérés, mais sans préjuger d'une "suite" véritable, il devrait y avoir du Chorus dans l'air début octobre, comme je
l'écrivais à Éric Mie. Soyez attentifs.


Eric MIE 23/09/2009 08:13


Je comprends parfaitement la critique. Il n’y a aucun souci. C’était juste pour vous dire que votre nom résonne avec toujours une certaine appréhension chez moi, comme chez pas mal d’autres
artistes, et que ce n’est pas un mal. Effectivement certaines personnes reprochent à Chorus un côté consensuel que moi je n’ai jamais remarqué. Et puis pour tout vous dire, il y a bien longtemps
que je l’ai renié ce premier album. Je voulais juste vous parler, en passant, de ce que vous pouvez représenter au près des « petits » artistes comme moi pour ensuite vous chanter le plus important
: « Ne nous quittez pas !!!... » Car mine de rien ma carrière à commencé avec votre revue et, même si je ne possède pas tous les n°, il a été un vecteur important à la connaissance de mon métier.
Mon père, cheminot, lisait « La vie du rail », son fils, chansonnier, lit « Chorus ». Et une partie de votre histoire s’est mélangé à la mienne. Ma rencontre avec Marc Robine a été plus
qu’importante. Bref je veux encore vous lire !... Et je profite de vous écrire ici pour saluer aussi le journaliste cuire et chanvre Jean Théfaine, le Siné de la chanson Michel Bridenne,
l’historien Serge Dillaz, la passionné passionnant Fred Hidalgo, l’œil du chant Francis Vernhet, l’ami d’Alsace qui à écrit mon ton premier article (du coup je ne pourrais jamais l’oublier) :
Albert Weber et puis tous les autres… J’ai l’air de faire de la lèche mais si vous le prenez ainsi sachez que c’est de la lèche sincère. Je sais que le combat continue mais je ne peux pas
m’empêcher d’avoir la rage…


Daniel Pantchenko 23/09/2009 22:07



Pas facile d'être chanteur et pas facile non plus d'être journaliste en la matière. Chacun doit prendre ses risques, dans le respect de l'autre. Quitte à se tromper. Je pense qu'il faudra tôt ou
tard qu'on parle de ça tous les deux devant un verre. Donc, il n'y a aucune raison que sans préavis tu te mettes à me vouvoyer, ça me fout un coup de vieux ! Et allez, pour que tu enrages un peu
moins, il se pourrait qu'il y ait du Chorus dans l'air début octobre. Ouvre l'œil et l'oreille.



Eric MIE 22/09/2009 16:10


Salut ô Monsieur Daniel Pantchenko !... Toi à qui j'ai du envoyer tous mes albums en tremblant de peur et en me disant : « pourvu qu'il aime » tant ta première critique de LOBO & MIE était
cynique... Mais ce n’est pas de ça que je veux parler, ni de mes problèmes personnelles de censure (mais tu peux jeter un œil sur mon site), mais de votre mort... Je suis révolté ! En rage de voir
qu'une telle revue quitte le monde de la presse... Mais putain il suffirait qu'un Cabrel ou un Souchon fasse un concert de soutien et le bateau reprendrai vite l'océan !!!... Pourquoi ils ne le
font pas les grands là-haut ? Ils paradent en bon enfoiré pour Coluche et ils ne se remuent pas pour vous ?... Je ne comprends pas. Il suffirait d'un ou deux zéniths d'un de ces dieux de la chanson
et hop, pud'problème !!!... Alors pourquoi ?... Moi je suis prêt à jouer gratos mais ça ne sert à rien je ne suis que Mie... Je suis révolté.


Daniel Pantchenko 22/09/2009 21:48



Certains artistes ont souvent reproché amicalement à Chorus de n'être pas assez "critique"... sauf lorsque la critique les concernaient. C'est humain. J'ai relu ce que j'avais écrit, il n'y a là
aucun "cynisme", mais un jeu de mot avec Font et Val. Et tu as raison, ce n'est pas l'objet den parler davantage ici (sur mon site, il y a trois adresses pour me joindre directement).
Pour le reste, on en rage aussi aux côtés de Fred et Mauricette Hidalgo, mais l'histoire des concerts de soutien d'envergure, je n'y crois qu'à moitié et ce n'est pas aussi simple que cela à
monter. Cela ne signifie pas qu'il faille l'exclure, à ceci près qu'on n'est pas dans la même situation qu'il y a deux ans. Là, il y a mort juridique et une procédure en cours. Il faut d'abord
défendre ses droits pour mieux - peut-être - rebondir. Ce n'est qu'un début... aurait dit Louise.
Bien à toi
DP